Accueil du site >

Séminaire 2014-2015 du Réseau Transdisciplinaire Genre L’intersectionnalité à l’œuvre : l’épreuve du « terrain »

Responsables : Azadeh Kian et Jules Falquet

(16h-18h, Université Paris Diderot, Salle 266 bâtiment Olympe de Gouges, 8, rue Albert Einstein, 75013 Paris, métro Bibliothèque F. Mitterand)



- 20 octobre : séance introductive : Azadeh Kian (Pr de sociologie, U. Paris Diderot, CEDREF-LCSP) et Hayatte Lakraâ (Docteure en Littérature comparée anglophone et francophone, Paris 13)
« Conséquences du 11 septembre 2001 : “La fabrique du musulman” dans Musulman (2005) de Zahia Rahmani et Héros Anonymes (2011) de Saphia Azzeddine »

- 10 novembre : Cingi Kocadost (Doctorante, U. de Lausanne, EHESS) et Magdalena Brand (Doctorante, U Paris 8, CRESPPA-CSU)
« Questionner l’intersectionnalité à partir de deux expériences de terrain en France et en Centrafrique : méthodes et concepts »

- 8 décembre : Gwenola Ricordeau (MCF de sociologie, U. Lille 1, Clersé)
« Mariages par correspondance et migrations par le mariage : l’expérience des femmes philippines »

- 26 janvier : Fanny Gallot (MCF histoire, U. Paris 12, CRHEC)
« Étudier des ouvrières en France des années 1968 aux années 2000 : défis d’une approche intersectionnelle »

- 23 février : Damien Trawale (Doctorant URMIS-CEDREF, U. Paris Diderot)
« L’intersectionnalité à l’épreuve du terrain : vers une théorisation ancrée des luttes gays noires »
Nouri Rupert (Doctorant, U. Paris Diderot LCSP-CEDREF)
« De la nécessité de questionner la validité de l’approche intersectionnelle face aux choix conjugaux de femmes issues des groupes minoritaires. Cas de françaises dites "d’origine marocaine" d’Ile de France »

- 9 mars : Béatrice de Gasquet (MCF, Paris 7, URMIS)
« Genre, judéité et classe sociale à la synagogue »

- 30 mars : Fatma Oussedik (Pr. de sociologie, Université d’Alger-CREAD)
« Le féminisme algérien et les enjeux d’intersectionnalité »

- 4 mai : Myriam Paris (Doctorante, U. Paris 8, CRESPPA-Labtop)
« Cuisines coloniales : femmes, sucre, lait et autres ingrédients de la biopolitique impériale française (Réunion, années 1960) »,
Akila Kizzi (doctorante en littérature comparée, U. Paris 8, CRESPPA-GTM)
« L’écriture comme stratégie dans l’imbrication des rapports Hommes/ Femmes en Algérie »